Ecole professionnelle de Ségou

janvier 26th, 2015 | Romain Mueller

Categories: There is no tags

Comments: Pas de commentaire

On trouve actuellement au Mali de nombreuses écoles professionnelles, surtout à Bamako et à Kayes, mais rares sont celles qui délivrent un diplôme national. Dans la région centrale du pays il y a une infrastructure d’envergure nationale, l’Université de Ségou, fondée en 2009. Si tout avait très bien commencé, et ce jusqu’en 2014, ou elle jouissait d’une excellente réputation en termes de formation et de gestion de l’établissement, elle se trouve aujourd’hui sous les feux de la critique pour gestion déloyale des biens publiques. Certaines filières de formation ne sont plus assurées et le futur est pour l’heure incertain.  Initialement on trouvait les filières de la Faculté d’agronomie et de médecine animale (Fama),  la Faculté des sciences sociales (FASSO); la Faculté des sciences de la santé (Fassa), la Faculté du génie et des sciences (Fages) et un Institut Universitaire de Formation Professionnelle (IUFP).  Notre projet s’inscrit dans une optique de développement économique local et durable qui, à terme, fournira à la région une main d’œuvre hautement qualifiée dans les domaines de l’agro-pastoral, de la santé, du secrétariat et de la construction (électricité, maçonnerie, dessin en bâtiments, carrelage, menuiserie, mécanique et plomberie). Ce projet s’inscrit dans le développement de la région de Ségou qui compte 2’400’000 habitants.

Il est donc prévu à terme la construction d’un bloc de 9 classes, sur 4 niveaux, un bloc de 6 ateliers, 4 blocs de directions et 6 blocs de 6 toilettes. L’école terminée pourra accueillir 900 élèves et 130 enseignants.

Enfin, un accent tout particulier sera porté sur l’arborisation du site. Le but est de retrouver sur ce site un maximum d’espèces d’arbres que l’on trouve sur le territoire de l’Afrique de l’Ouest. Ceci permettra de proposer à la population alentour une promenade de dendrologie ainsi qu’un lieu de convivialité pour tous. Actuellement ce sont quelques 48 essences différentes qui ont déjà trouvé place sur le terrain, avec un peu plus de 300 arbres, à terme ce seront 69 essences qui seront plantées. Deux gardiens assurent la sécurité des lieux et l’entretien des arbres nouvellement plantés.

La construction est prévue en plusieurs  étapes en fonction des finances, ce qui a déjà été finalisé pour janvier 2019 :

1. la construction de 6 salles de classes (qui deviendront les ateliers), 1 bloc de directions et 1 bloc de 6 toilettes.

2. la construction du rez pour 9 salles de classes (fondations pour les 3 niveaux à venir).

3. la construction d’un puits et de 2 loges de gardiens, la clôture du terrain de 2 hectares.

4. l’arborisation des deux tiers du terrain.

 

Des démarches sont prises en ce moment pour trouver de nouveau donateurs.

La cérémonie de la pose de la première pierre a eu lieu le 17 novembre 2014 et les fondations de 6 salles de classes, d’un bloc de direction et des toilettes se termineront en avril 2015.

Galerie d’images de la cérémonie :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Galerie d’images de l’avancée des travaux :

Ce diaporama nécessite JavaScript.



Galerie d’images de l’arborisation :

Ce diaporama nécessite JavaScript.